Kamal3_crop

AIDE D'URGENCE AUX PERSONNES ÂGÉES À BEYROUTH

Le 4 août, une explosion à Beyrouth a tué plus de 150 personnes et en a blessé près de 5000. Le nombre de personnes déplacées s'élèverait à plus de 300 000. Alors que les autorités s'efforcent de soigner les blessés, de rechercher des survivants et d'évaluer l'ampleur des dégâts, une estimation suggère que les pertes se situent entre 3 et 5 milliards de dollars.

Nos équipes à Beyrouth travaillent 24 heures sur 24 pour apporter un soutien aux personnes âgées dans toute la région. L'explosion a exaspéré la crise économique exceptionnelle couplée à la pandémie COVID-19 pour devenir une sérieuse crise humanitaire.

Les besoins urgents :

Les centres de soins de santé primaires ont toujours été au centre de la réponse sanitaire au Liban. Ils sont en outre très importants pour répondre aux  besoins actuels, réduire la charge des hôpitaux et assurer la continuité des soins. Plusieurs douzaines  d'entre eux ont été endommagés par l'explosion et ont besoin d'un soutien urgent. Un groupe d'ingénieurs bénévoles va rédiger un plan d'action pour évaluer les dommages, y compris les implications financières, et est prêt à nous le partager pour sa mise en œuvre. Vous trouverez,ci-joint, la liste préliminaire des centres touchés.

Les unités médicales mobiles sont toujours utilisées par le secteur de la santé en dernier recours, car celui-ci investit continuellement dans le renforcement du système de santé afin d'en assurer la durabilité et d'en améliorer la résilience. Dans la situation actuelle, le secteur continue à conseiller sur le renforcement du système de santé en soutenant les centres de soins de santé primaires avec des ressources humaines, des équipements et de la réhabilitation si nécessaire. Actuellement, une seule clinique mobile est requise pour une période temporaire afin de fournir une aide immédiate et de diriger la population vers les centres existants et fonctionnels.

Les services de santé mentale sont un élément crucial de la réponse actuelle. La composante santé mentale doit être renforcée dans tous les centres de soins de santé primaires, en particulier dans les zones touchées ou là où les personnes ont été relogées. Des ressources humaines sont nécessaires dans ces centres. Les organisations sont invitées à mobiliser leur personnel et à soutenir les centres en coordination avec le secteur, y compris le groupe de travail national sur la santé mentale.

L'entrepôt de quarantaine a subi de graves dommages. Il s'agit de l'entrepôt national où sont stockés tous les vaccins, les chaînes de froid et les médicaments contre les maladies aiguës et chroniques. Certaines fournitures sont déjà déplacées vers d'autres endroits, mais l'entrepôt a besoin d'une solide rénovation. Le ministère de la santé publique, l'OMS et l'UNICEF évaluent actuellement la situation et partageront une évaluation des besoins avec les organisations qui sont prêtes à intervenir et à apporter leur soutien.

Aidez-nous !

Dévastation causée par l'explosion de Beyrouth